5 minutes avec : Antoine Puymirat, fondateur et CEO de Planity | Les Pépites Tech

5 minutes avec : Antoine Puymirat, fondateur et CEO de Planity

5 minutes avec : Antoine Puymirat, fondateur et CEO de Planity

Antoine est le fondateur de Planity, un site permettant la réservation en ligne de nos rendez-vous beautés : Coiffure, Spa, Institut et Manucure.

Antoine a accepté de me partager son expérience de l’entrepreneuriat et l’histoire de Planity. D’après lui, l’entrepreneuriat est l’une des voies les plus difficiles.

« L’entrepreneuriat est la chose la plus difficile. Je crois que c’est aussi dur que de vouloir percer dans le théâtre, dans la musique ou dans le cinéma. »

Pour réussir son projet entrepreneurial, il faut qu’à un moment défini soit rassemblées la bonne idée, une bonne exécution, les bonnes personnes et la rencontre avec le marché.

Est-ce que tout le monde peut réussir ce pari ?

« L’entrepreneuriat est, à mon sens, une vocation. Savoir gérer le stress, être capable de tout apprendre, assumer l’échec comme le succès font partie de ce qui est demandé à l’entrepreneur. »

L’entrepreneuriat est une voie empreint de solitude où il n’est pas toujours possible de compter sur quelqu’un et où nombreuses sont les situations où l’on se retrouve face à soi.

Planity est la seconde entreprise d’Antoine. Il a revendu sa première, Clic RDV, au groupe Pages Jaunes en 2011. Il est resté à sa direction pendant 4 années, et a enregistré avec une équipe de 70 personnes plus de 100M de rdv en ligne. En 2015, il ressent l’envie de monter à nouveau une entreprise et quitte alors Clic RDV.

En 2016 commence l’aventure Planity. Cette fois-ci, il propose aux particuliers de prendre leurs rendez-vous beauté en ligne. Le produit est lancé début 2016. Fin d’année, il lève de l’argent auprès d’investisseurs. Son business model ? Pas de commissions sur les rdv, mais un abonnement mensuel ou annuel pour les salons référencés sur son site. Son modèle est exclusivement B to B.

« Entre Clic RDV et Planity, j’ai essayé de lancer une boite B to C, mais c’est beaucoup d’argent à investir et beaucoup de barrières à l’entrée. Quand on s’adresse à une cible B to C il y a moins de différences culturelles donc les US peuvent prendre rapidement le marché. Le B to B a plus de contraintes, mais bien maitrisées, permet de se faire une place. »

En 10 ans, Antoine avait acquis une bonne connaissance du marché. Il n’est pas si simple de partir de 0 sur un marché que l’on ne connait pas. Avec Planity, il a choisi de jouer la sécurité sur un marché qu’il connait et où il y décèle de réelles opportunités. Pendant plusieurs mois, il fait une veille dans le monde entier pour voir ce qui se fait sur le sujet. Il s’inspire de sites existants, et invente. Ce mélange donne naissance à Planity.

« Planity, c’est la rencontre de plein de choses qui existent. Je pense qu’il ne faut pas s’enfermer sur une idée, il faut reprendre ce qui marche, y ajouter notre patte et ensuite aller super vite à la rencontre des clients pour évoluer. »

Antoine me confie avoir gagné énormément de temps à étudier les grosses tendances du marché. D’après lui les gros sites ont des moyens financiers énormes, des experts en analyse et il est pertinent de s’en inspirer.

Le secret pour faire un produit qui fonctionne ?

« Les clients. Chez Planity on regarde toutes les sessions de nos utilisateurs, cela permet d’améliorer régulièrement notre site : comprendre les parcours, identifier les points bloquants, les réflexes,… »

Antoine mène ce projet avec deux co fondateurs, Paul, ancien CTO de Clic RDV et Jeremy, un ami.

« Pour s’associer, il ne s’agit pas uniquement de bien connaitre l’homme. Il faut bien connaitre sa façon de travailler. »

Aujourd’hui Planity travaille à devenir leader sur le marché français ET européen. C’est bien parti !

Pour en savoir plus rendez-vous sur : http://www.planity.com/



Interview réalisée et rédigée par Chloé Lebrun.