#2 L'interview des Pépites - NapoleonX | Les Pépites Tech

#2 L'interview des Pépites - NapoleonX

Chaque semaine, nous interviewons la startup qui a fait le top 1 de la semaine passée.

Focus sur la Pépite NapoleonX qui ambitionne de devenir le premier gestionnaire d'actifs crypto de France.

 

En quelques mots, quel est votre proposition de valeur ?

Nous avons mené une ICO afin de financer une société de gestion régulée par l’AMF. Notre token (NPX) donne deux avantages distincts :

  1. Des signaux de trading sur nos 10 premiers algorithmes — incluant des crypto actifs (Bitcoin notamment), les principaux indices boursiers mondiaux (S&P500, Eurostoxx50, FTSE100, NKY, HSI, MXEF…), ainsi que des commodités (or, pétrole).
  2. Un partage de revenu (85% des frais de performance) sur les 10 premiers véhicules d’investissement qui seront lancés par notre société de gestion.

 

Comment avez-vous eu l’idée ? Quel est le problème ?

Nous venons du monde du trading quantitatif et nous avons eu l’idée très tôt d’associer cette technique de gestion avec l’automatisation des process rendue possible par les cryptomonnaies, qui sont des monnaies programmables. De plus, la technologie blockchain recèle des promesses en termes de coût, d’efficacité et de transparence qui — c’est notre conviction — en feront le standard de demain dans le monde financier. Nous voulions être à l’avant-garde de cette révolution. Enfin, notre objectif avec NapoleonX est de combler le fossé qui sépare le monde financier classique de celui des crypto actifs en proposant des solutions d’investissement unifiées, performantes et faciles d’accès.

 

Aujourd’hui, qui utilise votre solution ?

Notre plateforme, qui fournit notamment nos signaux de trading, est en ligne depuis plusieurs mois et accessible à tous. Pour avoir accès aux signaux de trading en clair, il faut détenir des tokens NPX — un seul jeton suffit. Nous comptons ensuite vendre nos solutions d’investissement à des investisseurs qualifiés (institutionnels et family offices) dans un premier temps, puis mettre à disposition nos bots sur des plateformes de trading crypto.

 

Quel est le business model ? Comment gagnez-vous de l’argent ?

Notre business est celui d’une société de gestion. Nous nous inscrivons toutefois dans un modèle minimisant les frais fixes, encore novateur dans le monde de la gestion d’actifs, de sorte à aligner nos intérêts avec ceux de nos clients. Nous nous rémunérerons uniquement sur les frais de performance générés par nos bots sur les actifs gérés.

 

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons des algorithmes de trading que nous avons développés sur les 10 dernières années et que nous avons automatisé en Java. Nous nous appuyons aussi sur les progrès réalisés dans le domaine de l’IA, en particulier du machine learning, afin de faire progresser nos algorithmes. Nous utilisons par ailleurs la technologie blockchain afin de certifier nos résultats passés (Proof of Performance) et d’embarquer une partie de nos process opérationnels (ex : calcul des positions, passage d’ordres, reporting).

 

Quels sont vos besoins ?

Comme toute entreprise, nous avons besoin de clients, de partenariats en termes de distribution, notamment au niveau des plateformes d’échange de cryptomonnaies, et enfin d’obtenir tous les agréments nécessaires pour mettre en œuvre notre vision. À moyen terme, nous serons dépendant de l’essor du marché des crypto actifs.

 

Qui sont vos principaux concurrents ? 

Il existe quelques acteurs cryptos qui proposent des fonds individuels d’investissement, qui se sont lancés sur les 18 derniers mois. Un certain nombre de hedge funds sont également capables de gérer de l’épargne. En revanche, à notre connaissance, il n’existe aucune société de gestion régulée dans le domaine des cryptomonnaies. Enfin, nous n’avons pas beaucoup de concurrents qui proposent comme nous une approche à la fois statistique et systématique dans la mise en œuvre des stratégies de gestion.

 

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

Les trois fondateurs du groupe Napoleon disposent d’une expérience cumulée de plus de 50 ans dans de grandes banques, avec plus de 8 milliards d’euros d’actif sous gestion, et d’un réseau conséquent. Nous avons aussi fait le pari d’être une société de gestion régulée en France, un pays de l’OCDE, ce qui constituera une garantie majeure pour les investisseurs institutionnels. Par ailleurs, nous avons développé et amélioré nos stratégies depuis plus de 10 ans : nous possédons donc un portefeuille de stratégies assez large, qui bénéficient d’un track record important et ont prouvé leur valeur. Enfin, nos modèles de performance absolue permettent de gagner de l’argent dans tout type de marché, sur des actifs diversifiés, à la fois en termes de classes (actions, commodities, fixed income, crypto…) et d’exposition géographique (US, Europe, Asie, pays émergents). Tout cela nous confère un avantage compétitif par rapport à nos concurrents potentiels.

 

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

D’un point de vue opérationnel, nous devrions être réglementés d’ici quelques semaines, ce qui nous permettra de lancer nos véhicules d’investissement dans la foulée. Nous comptons aussi commercialiser nos bots de trading en début d’année 2019. D’un point de vue stratégique, notre objectif est de faire partie des plus grandes sociétés de gestion indépendantes en France, et pourquoi pas devenir la première en termes de gestion de crypto actifs. Au sein du groupe Napoleon, nous travaillons aussi à des projets connexes à NapoleonX, dans le domaine de la publication d’indice et de la compétition continue par exemple. Notre ambition est de devenir un acteur incontournable de l’écosystème français de la gestion d’actifs, en conservant l’innovation financière et la blockchain au cœur de notre proposition de valeur.

 

Découvrez de profil de la Pépite NapoleonX 

 

 

Ajouter une reaction