#6 L'interview des Pépites - Baloon | Les Pépites Tech

#6 L'interview des Pépites - Baloon

Chaque semaine, nous interviewons la startup qui a fait le top 1 de la semaine passée.

Focus sur la Pépite Baloon, l'insurtech qui vise à donner accès à l’assurance au plus grand nombre grâce au digital sur le continent africain. 

 

1. Présentez votre pépite en quelques mots. Quelle est votre proposition de valeur ?

Baloon a développé une plateforme innovante pour la vente et la souscription d’assurance en Afrique : les clients peuvent souscrire directement en ligne depuis un mobile ou un ordinateur de manière très simple et sans avoir à saisir d’information pour répondre à la problématique de 60% d’illettrisme. Dans un continent où l’assurance est très peu répandue, le but est d’inciter les populations à s’assurer pour se protéger et envisager l’avenir plus sereinement. Le digital supprime les barrières sociales, culturelles et géographique et par sa transparence instaure la confiance entre assurés et assureurs.

 

2. Comment avez-vous eu l’idée de ce projet et quel est le problème que vous essayez de résoudre ?

Mes expériences professionnelles dans le courtage en Afrique et l’assurance en ligne m’ont naturellement donné l’idée d’unir les deux pour essayer de trouver une solution pour développer l’assurance sur le continent africain. En effet je suis très attaché à l’Afrique et notre équipe experte de l’assurance et du digital souhaitait porter un projet ayant du sens. Nous essayons donc d’apporter notre pierre au vaste édifice qu’est le problème de la sous-assurance en Afrique. Ce continent pèse pour 17% de la population mondiale et ne représente 1,5% du marché mondial. Il y a donc un réel enjeu à révolutionner le secteur pour que les populations voient l’intérêt de s’assurer et puissent le faire facilement.

 

3. Aujourd’hui, qui utilise votre solution ? Quelle est votre traction ?

Baloon s’adresse exclusivement aux particuliers. Nous sommes présents dans trois pays : la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Cameroun. Ce sont principalement les classes moyennes qui se tournent vers notre offre et nous constatons qu’environ 30% de nos assurés ne l’étaient pas du tout auparavant. On sensibilise donc une population jusque là méfiante ou incapable de s’assurer pour différentes raisons (financières, géographiques, culturelles). Nos clients apprécient principalement le respect de nos engagements, la facilité de souscription et l’accompagnement de nos équipes pour les conseiller et les aider lors du processus de souscription d’une police d’assurance.

 

 

4. Quel est le business model ?   

Baloon est apporteur d’affaires pour les assureurs, son modèle économique repose sur des commissions sur les transactions dans le cadre des apports d’affaires et de la gestion des contrats d’assurances.

 

 

5. Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous sommes propriétaire de notre plateforme développée en interne. La R&D représente 40% de notre budget IT. Les principales innovations sont l’utilisation de la RAD LAD, les clients ne font aucune saisie manuelle, ils envoient leurs documents en photos et le traitement des données est automatique. Nous utilisons aussi la signature électronique ainsi que le coffre-fort électronique. Enfin le paiement se fait par mobile money.

Nous développons notre propre algorithme de reconnaissance et d’extraction de datas couplé à une brique d’IA pour améliorer la performance, le chatbot commercial sur nos sites, des premiers tests d’utilisation de la blockchain avec les smarts contracts et bientôt l’utilisation de la reconnaissance faciale.

 

6. Quels sont vos besoins actuels ?

La visibilité ! Il n’est pas encore dans les usages d’aller sur internet pour s’assurer… donc il faut du temps et de l’argent pour transformer les habitudes de consommations.

Nous avons également besoin de visibilité pour recruter, pour faire connaitre notre projet, notre société et attirer les meilleurs talents en France et en Afrique. Nous étions 15 il y a 1 an, nous sommes actuellement plus de 100 et l’enjeu des « Hommes » est crucial pour la réussite de Baloon.

 

7. Qui sont vos principaux concurrents ? Quelle est votre valeur ajoutée ?

Nous sommes les premiers à proposer une assurance 100% en ligne en Afrique francophone et n’avons donc pas vraiment de concurrence sur une telle offre. Nous voulons rester leader dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone ; les sociétés sont déjà créées dans 4 nouveaux pays (Gabon, Bénin, Mali et Burkina Faso).

Notre valeur ajoutée est notre expertise en plus de la sécurité de la transaction apportée par le digital. Nos équipes ont comme priorité la satisfaction des clients dans le respect des règlementations propres à chaque pays.

 

8. Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Fin 2019, Baloon devrait être implanté dans plus de 10 pays. Notre gamme de produits se sera étoffée avec la santé, la vie…et nous travaillerons en lien étroit avec les Institutions et gouvernements.

Notre volonté est de doubler en 3 ans le nombre d’assurés dans les pays où l’on s’implante.

 

 

9. Partagez avec nous un moment insolite (succès, échec ou moment fun)

Le hasard des rencontres ! quand en échangeant 3 mots un matin avec mon boulanger il m’apprend que sa belle-mère est la sœur du ministre de l’Economie d’un des pays où l’on va s’implanter prochainement… ça peut aider !

 

 

10. Si vous aviez un conseil à donner aux autres entrepreneurs...

Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit ! Rester toujours fidèle à ses valeurs.

Ajouter une reaction