Sharesub - Startup France

Sharesub

Sharesub est un outil de partage de frais d'abonnement en famille et entre amis

Avis Recommanderiez-vous Sharesub ?
0 0 0

Commentaires

Sharesub est une jeune startup de l'univers fintech, média, et économie collaborative. Notre but ? Augmenter votre pouvoir d'achat et votre accès aux médias et services. Comment ? En vous permettant de partager facilement les frais en groupes de paiements, que ce soit pour votre abonnement spotify, le wifi de votre colloc, une licence pro, ou votre accès au journaux numériques.

Jean-Brice de Cazenove , - 15/02/2021 - 00:00

Bonjour,
C'est exactement ce qu'il me faut !
Cependant, j'ai plusieurs problèmes :
1- demander aux utilisateurs de laisser leurs numéros de carte à un site inconnu n'est pas rassurant. Un prélèvement me semble plus adéquat.
Surtout que pendant l'inscription, j'ai eu plusieurs erreurs d'affichages comme par exemple un truc genre "title_user_name_203" ce qui n'est clairement par rassurant quand à la sécurité du site et à sa qualité de codage.
2- Vos avis utilisateurs réels ou non on des photos bidonnés et hyper clean, personnellement ça me fait l'effet inverse recherché. 🙄
3- Lors du partage des messages privé il est indiqué :
"Ce message est sauvegardé avec un cryptage de bout en bout, et ne sera visible que par vous et vos abonnés, ainsi que le service client Sharesub si nécessaire."
C'est donc un cryptage de bout en bout mais avec une clé de décryptage dispo chez sharesub ? Très rassurant tout ça, comme ça le jour où le site se fait hacker, des milliers de comptes partent dans la nature 🙄
4- La plupart des services tolèrent les partages de compte. En faire une industrie me semble extrêmement risqué.
5- Quel est le modèle économique ? Vu que l'argent n'est reversé qu'à partir d'une masse critique, vous faites fructifier l'argent ? Un peu de clarté à ce sujet ne ferai pas de mal.

- 15/02/2021 - 07:41

Bonjour Marc, et merci pour ce commentaire enthousiaste.
Voici nos réponses :

1) Il nous semble au contraire que l'utilisation des numéros de carte est plus adapté, car ceux-ci sont protégés par la DSP2 (Directive Européenne sur les Services de Paiement 2ème version) qui renforce les contrôles sur les paiements réalisés à partir de numéros enregistrés. Sachez aussi que les numéros de carte sont gérés par les prestataires de paiement (Stripe pour Sharesub) qui sont également garants du bon usage. Les prélèvements imposeraient que vous donniez votre numéro de compte, ce qui est moins sécurisé et qui permet au détenteur de l'autorisation de prélèvement de faire des retraits sans limite de plafond (même s'il y a là aussi des mesures de contrôle). Notre conseil pour ceux qui sont inquiets pour leurs achats en ligne en général : obtenez une deuxième carte (revolut, transferwize...) et dédiez là aux achats en ligne avec des plafonds mesurés.
Pour le souci d'affichage, si vous pouvez nous l'adresser sur hello@sharesub.com, on s'en charge immédiatement, et on cherche de notre côté.

2) Noté. Les avis sont de vrais beta testeurs, même si ce ne sont pas leurs photos. On est impatients de mettre votre commentaire de client ravi ! ;-)

3) Bien vu, mais non, il n'y a pas de clé de décryptage stockée ! Sinon ca ne répondrais pas à la problématique de permettre uniquement à nos utilisateurs de consulter les contenus. Notre CTO a déja réalisé plusieurs systèmes ce cryptages et autres flux de paiement marketplace complexe, il a construit une solution très solide ! La sécurité informatique sera l'un de nos investissement continus long terme.

4) Le partage d'un même compte n'est pas la solution la plus souhaitable, il est préférable d'utiliser des services attribuant un compte à chacun, comme Spotify qui permet à chaque utilisateur de disposer de son compte, ou Le Monde, qui permet d'utiliser 4 comptes de lecteur sur son abonnement. Nous ne sommes alors plus dans la tolérance, mais dans un usage prévu et vendu tel quel par le fournisseur de contenu ! Ensuite, Sharesub répond au besoin des partages de frais récurrents de toute sorte : frais du wifi avec un voisin ou colloc, abonnements à des services physiques... Le service n'est en aucun cas en zone grise !

5) Merci pour la suggestion. Le modèle économique et les frais sont précisés dans la page d'accueil, à savoir une commission sur les encaissements réalisés, à hauteur de 0,39€ + 4,5%. Cette somme, ajoutée au prix initiale, est payée par les participants. L'argent encaissé, reversé dès 10€ au gestionnaire de l'abonnement , est stocké sur des comptes séquestre qui ne génèrent pas de revenu, conformément aux exigence de l'ACPR, qui règlemente notre activité.

En espérant avoir répondu à vos questions - très pertinentes.

- 15/02/2021 - 08:50

Timeline réseaux sociaux de Sharesub